Nos actualités

Accueil > Nos actualités > Portrait de bénévole - Béatrice

Portrait de bénévole - Béatrice

Béatrice, 68 ans, est jeune retraitée. Depuis plus de 3 ans, elle est bénévole au sein de l'association Premiers de Cordée.

"Dès la fin de ma carrière professionnelle, je souhaitais m'engager bénévolement auprès d'une association, mais sans vraiment savoir laquelle. On ne peut pas dire qu'il n'y avait pas un large choix mais je ne me reconnaissais pas spécialement dans celles que je trouvais. Et puis, je suis tombée sur une émission de radio : Sébastien Ruffin, délégué général de l'association, y présentait les actions de l'association à quelques jours de l'événement phare que Premiers de Cordée organisait au Stade de France mi-mai. C'est à ce moment-là que j'ai eu un déclic ! Les besoins de bénévolat de l'association correspondaient à mes attentes : le sport (j'ai toujours fait du sport, que ce soit pour le plaisir ou la compétition), les enfants et le milieu hospitalier. J'ai donc proposé mon aide à Premiers de Cordée dans la foulée et dès la première intervention à l'hôpital, j'ai été conquise.

Le/la bénévole est très vite adopté(e) sur le terrain que ce soit par les équipes soignantes, les éducateurs sportifs et bien sûr les enfants qui sont francs, curieux, directs et malgré tout souriants. Évidemment, il y a quelques timides mais qui ne le restent pas très longtemps !

Mon rôle est de mettre en place le matériel, d'écouter les instructions des éducateurs sportifs pour le bon déroulement de la séance et de pratiquer avec les enfants mais aussi occasionnellement avec les soignants et les parents (si ces derniers sont présents, pour la plus grande joie de leurs enfants). À la fin de ces animations, les enfants sont ravis, fatigués aussi mais tellement heureux - et moi aussi de les voir retrouver joie de vivre et insouciance de l'enfance. Une fois retournés dans leurs chambres, j'aide à ranger l'espace de pratique et on fait un point collectif sur l'intervention.

Parmi mes meilleurs souvenirs, je garde celui de ma première animation "Sport à l'Hôpital", à l'Institut Curie. J'appréhendais beaucoup après avoir croisé des familles de patients tristes, et entendu uniquement le silence qui régnait en bas de la structure. Finalement, arrivée en pédiatrie, j'ai découvert, pour mon plus grand plaisir, les rires et les éclats de voix des enfants qui jouaient et s'amusaient !
Il y a également eu cette animation à l'Hôpital Saint-Maurice avec des rugbymen du Stade Français qui parlaient uniquement...anglais ! Les enfants étaient tellement impressionnés et subjugués par le physique des joueurs qu'ils ont tous essayé de donner leur meilleur anglais possible !"

Partager